Chroniques du morne Karaté
Chroniques du morne Karaté

Un titre, des titres...

Pourquoi "Avel"?

Je m'en explique en filigrane dans le texte, ainsi que sur la quatrième de couverture. Je voulais un mot qui puisse exprimer quelque chose tant en breton qu'en créole, et celui-ci, qui signifie "vent" dans l'une et "avec lui" ou "avec elle" dans l'autre langue (à condition de l'écrire "avè l"), s'est rapidement imposé.

Deux titres pour le prix d'un, donc.

Il ne m'appartient pas de les justifier davantage, seul le lecteur, les confrontant au texte, peut attester ou non de leur pertinence.

En revanche, a posteriori, je peux imaginer d'autres titres possibles, qui devraient se borner à cette page. Peut-être, en effet, aurais-je pu intituler le roman:

 

     Les Demoiselles d'Avalons

     Jacmel au prêtruscule

     Bar Wars

    Ana et le roi des chimères  (je laisse de côté le sens haïtien de ce terme)

      L'Anaïde

 

J'aurais pu aussi intégrer un sous-titre, du genre: Avel, ou

 

    les démêlés méli-mélo de Jacméliens qui n'en peuvent mais

 

Mais ce genre-là, ce sera pour une autre fois, peut-être. Patience...

Porte d'entrée vers le monde du gars Eric (Téhard)